Reda CHERIF


Oeuvres
Biographie
Reda CHERIF, Androgynous in Michlifen &/Laminage Diasec mat 1/2, 100 x 66.7 cm, 2012

Reda CHERIF, Androgynous in Michlifen
Laminage Diasec mat 1/2, 100 x 66.7 cm, 2012


Reda CHERIF, Bouznika &/Coton mat 1/5, 60 x 40 cm, 2011

Reda CHERIF, Bouznika
Coton mat 1/5, 60 x 40 cm, 2011


Reda CHERIF, Chillin' by the canons, Essaouira &/Laminage Diasec, 100 x 66.7 cm, 2011

Reda CHERIF, Chillin' by the canons, Essaouira
Laminage Diasec, 100 x 66.7 cm, 2011


Reda CHERIF, Essaouira &/Coton mat 1/5, 60 x 40 cm, 2011

Reda CHERIF, Essaouira
Coton mat 1/5, 60 x 40 cm, 2011


Reda CHERIF, Partie de football &/Coton mat 1/5, 60 x 40 cm, 2010

Reda CHERIF, Partie de football
Coton mat 1/5, 60 x 40 cm, 2010


Reda Cherif est un photographe marocain né à Casablanca le 23 avril 1985.
C’est pendant des séjours d’étude, alors qu’il étudiait les relations internationales à l’université de Columbia à New York, que Reda amorça son virage photographique.
L’élément déclencheur du travail de Reda fut son voyage en Palestine, à Jérusalem et dans les territoires occupés en 2010. Ses clichés couronnés par le premier prix du concours photo-essay organisé chaque année par le prestigieux blog new-yorkais des relations internationales, The Morningside Post (‘‘If I sit silently, I have sinned’’ 2010). S’ensuivirent deux expositions collectives en Europe, à l’université de St Andrews et Science-Po Bordeaux.
En 2011, à la Biennale Off de Marrakech, un des clichés de Reda fut retenu pour une exposition collective dans le cadre du projet ‘‘Mastermind’’ puis pour une seconde exposition collective à la galerie GVCC de Casablanca à l’automne 2012.
En 2013, aux côtés d’un parterre d’artistes marocains de renom, Reda propose deux œuvres dans le cadre de la vente aux enchères caritatives « 75 œuvres pour l’Heure joyeuse » organisée par le collectif ArtisFair. La vente a permis à l’association de sécuriser le financement de projets socio-éducatifs dans les quartiers défavorisés au sud-est de Casablanca.
Plus récemment, Reda a participé au projet « Portraits croisés », exposition en binôme avec Ghita Ibenmansour, au Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui. Ce travail de portraits a permis de lever près de six milles euros au profit de l’association Enfance Maghreb Avenir destinés à l’équipement d’une salle informatique de l’école El Bguiriyine (Casablanca).
Reda n’hésite pas à citer Harry Gruyaert, Martin Franck, Bruno Barbey, Steve Mc Curry comme autant de photographes humanistes qui continuent de l’inspirer.


Abderrahman Benhamza
6ème exposition du Programme Emergence de la galerie Loft, Casablanca
13 Novembre 2013-17 janvier 2014

X